fbpx
Des fourmis pour détecter les cancers

Des fourmis pour détecter les cancers

Avec une formation simple et courte, les fourmis peuvent détecter les odeurs tumorales présente dans l’urine.
Ces insectes peuvent être utilisés pour détecter le cancer chez l’homme, comme le font certains chiens renifleurs.
En 2022, une équipe de l’Institut Curie et du CNRS publie la première étude démontrant que les fourmis peuvent distinguer les cellules cancéreuses des cellules saines après un court entraînement associatif de l’ordre de quelques dizaines de minutes.
La formation est très facile, dans ce cas, il suffit de déposer une petite quantité de nourriture, en l’occurrence de l’eau sucrée, imprégnée de l’odeur d’une tumeur humaine.
Ensuite, d’exposer ces fourmis à quelque chose comme une odeur de tumeur.
Si l’entrainement se passe bien, ils passeront plus de temps près de l’odeur qu’ils ont apprise.
L’idée est de les utiliser pour dépister le cancer à partir de simples prélèvements d’urine à coût modeste, ce qui élargirait la population cible.
Par exemple les femmes de moins de 50 ans sans antécédent de cancer du sein.
Retour en haut