fbpx
Les chips : Aussi mauvaises qu’on ne le pense ?

Les chips : Aussi mauvaises qu’on ne le pense ?

Les chips, ces petites tentations croustillantes, sont-elles aussi nocives pour la santé qu’on le pense souvent ?Les Français, bien qu’en étant de petits mangeurs comparés à leurs voisins européens, consomment en moyenne 1,4 kg de chips par an. Cette popularité ne se reflète pas chez les professionnels de la santé, qui déconseillent fortement leur consommation régulière. La raison ? Les chips sont généralement trop grasses, trop salées et trop caloriques​​.

Un des principaux problèmes des chips est leur teneur élevée en sel. En effet, 100 g de chips contiennent en moyenne 1,5 g de sel, soit plus d’un quart de l’apport journalier maximal recommandé par l’Organisation mondiale de la santé. Heureusement, on note une réduction de la teneur en sel dans la majorité des chips ces dernières années​​.

En plus d’être salées, les chips sont riches en lipides, ce qui les rend très caloriques. Les efforts des industriels pour diminuer les apports en lipides de 65 %, en remplaçant l’huile de palme par de l’huile de tournesol, sont à souligner. Cependant, même avec cette modification, la teneur en acides gras saturés reste élevée. De plus, la cuisson des chips à haute température entraîne la formation d’acrylamide, une substance chimique dangereuse pour la santé​​.

Quant aux chips de légumes, souvent perçues comme une alternative plus saine, elles ne sont pas forcément meilleures sur le plan nutritionnel. Leur préparation similaire aux chips classiques leur confère une teneur presque identique en sel, en gras et en calories, sans compter la destruction des minéraux et vitamines lors de la cuisson​​.

En conclusion, si les chips sont un plaisir pour beaucoup, il est conseillé de les consommer avec modération. Leur consommation occasionnelle peut s’insérer dans une alimentation équilibrée, mais il est essentiel de ne pas en abuser​​.

Retour en haut